Accueil Démocratie locale Résultats de l’enquête de proximité auprès des Carriérois

Résultats de l’enquête de proximité auprès des Carriérois

0
0
201
unnamed
unnamed

A la rencontre des Carriérois

La ville de Carrières-sous-Poissy a besoin d’être écoutée et encore plus d’être entendue pour construire son renouveau en 2020. C’est pourquoi, le collectif citoyen « Agir pour Carrières » a tenu à rencontrer directement les Carriéroises et les Carriérois en lançant une grande enquête de proximité, au cours du 1er semestre 2019, baptisée #Carrières2020.

#Carrières2020, c’est un panel de près de 500 personnes, plus de 15 rencontres de proximité, deux réunions publiques, des questionnaires et des opérations de porte-à-porte. Comme annoncé, nous vous dressons la synthèse des résultats de cette enquête et ses enseignements. Le constat est sans appel : la ville de Carrières-sous-Poissy veut le changement !

69009102_2496108123803302_6536549996668387328_n

Le Courrier des Yvelines

Carrières, la belle endormie.

Nous le pressentions fortement tant nous en sommes tous convaincus. A la question sur le ressenti des Carriéroises et des Carriérois quant à l’exploitation des atouts de notre ville, 90.8% des sondées déclarent que Carrières-sous-Poissy gâche son potentiel. Comment pourrait-il en être autrement pour une ville qui se retrouve régulièrement dans la rubrique des faits divers des journaux.

Finances dégradées, lien social abîmé, bétonnage massif, écologie négligée… Les Carriéroises et les Carriérois en font le constat. Un constat qui les conduit davantage à l’indignation et au vœu de changement qu’à la résignation.

Carrières fait pire que stagner, elle recule !

Comme si gâcher notre potentiel ne suffisait pas, les Carriéroises et les Carriérois, par leurs réponses, nous témoignent d’un malaise profond qui vient aggraver leur jugement sur l’état de la ville. En effet, 76,8% des sondés considèrent que la qualité de vie s’est dégradées depuis mars 2014 (ils sont 7% à émettre un avis contraire).

Qualite de vie

Qualité de vie dégradée

Ce sentiment de déclassement se retrouve aux 4 coins de la ville sans exception. Les Carriérois attendent un renouvellement profond de la politique municipale, en rupture avec les années passées, pour inverser la tendance d’une ville qui fait pire que stagner, qui recule dans le cœur de ses habitants.

Fiscalité, sécurité, environnement demeurent les grandes priorités des habitants

Lorsque l’on questionne les Carriéroises et les Carriérois sur les priorités de la future équipe municipale, force est de constater que le bon sens reste populaire. En effet, les questions liées à la fiscalité (71,8%) et à la sécurité (56,3%) sont les deux problématiques majeures du quotidien de nos habitants. Est-ce une surprise quand on sait le matraquage fiscal dont les contribuables locaux sont les victimes ? S’y ajoute le souci environnemental et écologique pour 52,1% des sondés.

PRORITE 1

Matraquage fiscal

PRIORITE 2

Insécurité persistante

PRIORITE 3

Ecologie négligée

Les questions liées au cadre de vie impactent également l’opinion : près de 25,4% des habitants souhaitent des actions sur la propreté et 21,1% sur les problématiques de circulation et de stationnement.

Et, à la question facultative de savoir quelle pourrait être leur première décision en tant que maire, plus de 70% des sondés répondent qu’ils signeront un moratoire sur tous nouveaux projets de logements collectifs.

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par agirpourcarrieres
Charger d'autres écrits dans Démocratie locale

Laisser un commentaire

Consulter aussi

2019 : nous adressons une main tendue au maire !

      …