Accueil Démocratie locale Déclaration commune des groupes d’opposition de Carrières-sous-Poissy

Déclaration commune des groupes d’opposition de Carrières-sous-Poissy

0
0
114
A Carrières-sous-Poissy, les pratiques doivent changer !

Les groupes d’opposition « Agir pour Carrières », « Bien vivre à Carrières » et « Les Carriérois d’abord ! » (groupe récemment constitué et composé de 10 élus issus de la majorité municipale) et leurs élus (18 sur les 33 que compte le conseil municipal), réclament dans l’intérêt des habitants le retour à un fonctionnement normal et apaisé de la principale institution locale.

Depuis le rejet du budget 2019 de la commune (18 voix contre 15) le 9 avril dernier, le maire, aujourd’hui minoritaire, a perdu la confiance du conseil municipal, instance délibérante et représentative.

Cette situation politique est la conséquence d’une gouvernance autoritaire, d’une confiscation du pouvoir et d’erreurs de gestion dont il est entièrement responsable. Ses agissements inconsidérés ont aujourd’hui des conséquences réglementaires : le budget de notre collectivité dépend désormais du Préfet des Yvelines et des conclusions qui seront rendues par la Chambre Régionale des Comptes.

Bandeau LOGOS

Dans un courrier daté du 15 mai 2019, les 18 élus des groupes d’opposition ont donc demandé au maire, conformément au Code Général des Collectivités Territoriales, de réunir sous 30 jours (article L2121-9 du CGCT) un conseil municipal afin de procéder

- en premier lieu, au retrait de ses délégations (par délibération n° 2017-03-23 du 29 mars 2017, le conseil municipal a délégué au maire certaines de ses compétences. Or, conformément à l’article L2122-23 du CGCT, « le conseil municipal peut toujours mettre fin à la délégation »)

- en second lieu, à une sanction (blâme) à l’encontre du maire (CE, 29 juillet 1994, Commune de Saint-Mandrier, n°126383) compte tenu des faits problématiques qui ont émergé dans l’exercice de ses fonctions :

  • immobilisme dans la conduite des affaires communales
  • initiatives, projets et décisions prises contre les intérêts de la commune
  • allégations attentatoires à l’honneur et à la considération des élus sur le mandat actuel et le mandat précédent
  • violation du droit d’accès à l’information des élus (condamnations de la commune en date du 24 mars 2017 et du 12 juin 2017)
  • atteintes à l’exercice du droit d’expression des élus dans le bulletin d’information municipal (condamnations de la commune en date du 18 janvier 2018 )

A Carrières-sous-Poissy, les pratiques doivent changer et aller dans le sens d’une gestion transparente, donnant la priorité à l’anticipation et aux décisions responsables permettant de maîtriser l’endettement, d’investir au bénéfice de l’économie locale et d’optimiser les services rendus à la population.

C’est pour servir l’intérêt général que nous avons été élus et pour rien d’autre.

C’est dans cette dynamique que s’inscrit notre volonté de rebâtir une ville apaisée.

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par agirpourcarrieres
Charger d'autres écrits dans Démocratie locale

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Réunion publique : 3ème atelier participatif organisé dans le cadre de la Consultation citoyenne.