Accueil Au Conseil municipal PLHI : vos élus dénoncent le nouveau bétonnage programmé de la ville et demandent un moratoire.

PLHI : vos élus dénoncent le nouveau bétonnage programmé de la ville et demandent un moratoire.

0
0
101
b238_a

b238_aLes élus de l’opposition de Carrières-sous-Poissy refusent le nouveau bétonnage de la ville programmé par le Programme Local de l’Habitat Intercommunal (PLHI) adopté le lundi 28 mai 2018 en Conseil municipal. 

Pour Eddie AIT (Agir pour Carrières) et Anthony Effroy (Bien vivre à Carrières), conseillers municipaux d’opposition, « l’urbanisation est devenue sans contrôle : en faisant adopté le PLHI par le Conseil municipal, le Maire de Carrières a validé la programmation de 2714 logements supplémentaires sur la ville. Il est pris d’une folie de bétonnage ».

Eddie AIT, conseiller régional, ajoute : « Notre développement urbain, qui reste une nécessité pour garantir à chacun un parcours résidentiel, est désormais totalement déséquilibré. A titre d’exemple, la ZAC centralité n’est plus celle initiée en 2010 : avec l’abandon du projet de centre-ville, elle est devenue une simple opération de bétonnage. Les espaces publics s’amenuisent. Les cités (Quartiers des Fleurs et des Oiseaux) sont encore densifiées par les opérations immobilières, sans oublier les zones pavillonnaires qui ne sont plus préservées. Pour quelle qualité de vie et de ville, avec quels équipements collectifs, quel plan de circulation, quels espaces publics, quelle mixité d’activités ? ».

Anthony EFFROY précise : « Carrières-sous-Poissy connaît une densification démesurée, où les intérêts des promoteurs priment sur ceux des citoyens. La politique d’urbanisation semble tout droit sortie des années 70 et n’intègre pas les enjeux de développement durable et de protection du patrimoine naturel et bâti existant. L’évaluation et la prise en compte des besoins essentiels liés aux mobilités sont insuffisamment traitées. Il y a urgence à tout remettre à plat ! ». 

Les élus de l’opposition demandent un moratoire sur les projets non encore engagés et la mise en place, aux côtés des élus locaux, d’un comité de citoyens et d’experts indépendants pour un projet de ville concerté, durable et de qualité.

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par agirpourcarrieres
Charger d'autres écrits dans Au Conseil municipal

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Quads, mini-motos et motos de cross dans la ville : Eddie Aït saisit le ministre de l’Intérieur

Face aux troubles causés par les rodéos, les quads, les motos de cross et les mini-motos d…