Accueil Au Conseil municipal Carrières-sous-Poissy : les groupes d’élus municipaux réclament plus de sécurité pour les habitants !

Carrières-sous-Poissy : les groupes d’élus municipaux réclament plus de sécurité pour les habitants !

0
0
380
logo_courrier_yvelines_2014 (1)
securite

Article publié dans « Le Courrier des Yvelines » du 16.11.2016

Les deux groupes d’élus d’opposition ont multiplié les demandes afin de réunir la Commission municipale sur la sécurité. Ces sollicitations successives se sont systématiquement soldées par une fin de non-recevoir de la part du maire LR, Christophe Delrieu.

Pour Anthony Effroy (SE) cette situation devient intenable: « Les faits de délinquance se multiplient de manière inquiétante et je suis de plus en plus sollicité par les habitants qui ne se sentent plus en sécurité, ils veulent savoir ce que fait la municipalité pour endiguer cette situation. L’été a été particulièrement mouvementé, rodéos sauvages, incendies et dégradations dans le parc du peuple de l’herbe, véhicules vandalisés, attaques de chiens… Les Carriérois nous demandent des comptes, mais malgré notre statut d’élu nous n’avons aucune information et il m’est impossible d’apporter des réponses à nos administrés. La majorité municipale de Christophe Delrieu doit aujourd’hui prendre ses responsabilités et fournir les informations détaillées sur les moyens mis en place, prévus ou envisagés, afin de rétablir un climat de sécurité acceptable à Carrières-sous-Poissy. »

Du côté d’Eddie Aït, Conseiller régional d’Île-De-France (PRG), ancien maire, le constat est le même :« Nous renouvelons notre demande auprès du Maire de Carrières-sous-Poissy afin que des décisions opérationnelles soient prises, dans le but de garantir l’efficacité et la réactivité de nos forces de l’ordre qui doivent assurer dans de bonnes conditions la tranquillité publique et la protection des personnes et des biens. Il est temps que le maire de Carrières-sous-Poissy fasse de la sécurité et de la tranquillité publique une priorité. Nous vivons dans une ville sale et sans sécurité. La sécurité publique est un devoir légal du maire en tant qu’Officier de Police Judiciaire et de représentant de l’Etat dans la commune. Nous renvoyons l’actuelle majorité à la lecture du code général des collectivités territoriales. »

Devant cette absence d’informations et de réponses les deux chefs de file de l’opposition ont donc très formellement sollicité du maire qu’une Commission municipale sur la sécurité soit réunie dans les plus brefs délais.

Ils ont notamment demandé que des précisions leurs soient apportées sur les sujets suivants

  • État du développement de la vidéo-surveillance
  • Effectivité de la présence de la police municipale 24/24 et 7j/7;
  • Bilan du recrutement des policiers municipaux, embauches à venir et objectifs poursuivis en matière d’effectifs;
  • Bilan du 3017 (nombre d’appels, nombre d’interventions, efficacité du dispositif…);
  • État des négociations avec les bailleurs sociaux en vue de sécuriser leur parc locatif;
  • Mesures décidées visant à la sécurisation du parc du peuple de l’herbe et moyens prévus ou proposés par la DDSP78 pour garantir la sécurité au sein de cet espace public;
  • Bilan des opérations « tranquillité vacances » et « voisins vigilants » et perspectives à venir.

Pour les deux groupes d’opposition, cette Commission municipale permettra de comprendre ce qui conduit à une telle montée de violence depuis le début du mandat de Christophe Delrieu et d’apporter des solutions appropriées permettant aux citoyens de retrouver leur tranquillité et de faire de Carrières-sous-Poissy une commune où il fait bon vivre.

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par agirpourcarrieres
Charger d'autres écrits dans Au Conseil municipal

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Hommage à Xavier Jugelé

Le 20 avril 2017, sur les Champs Elysée, le gardien de la paix Xavier Jugelé tombait sous …