Accueil Tribune d'expression libre Le superflu avant le nécessaire ? (septembre 2016)

Le superflu avant le nécessaire ? (septembre 2016)

0
0
156

ob_706fef_tribunelibreUne fiscalité galopante, des manifestations municipales désertées par les habitants, des Comités de quartiers qui servent d’alibi à une concertation locale malmenée, une remise en cause systématique des réalisations passées, une communication approximative, un communautarisme exacerbé…

Les Carriérois, légitimement, s’interrogent sur le sens de l’action municipale conduite par le Maire et son équipe.

Les faits leur donnent raison :

  • Avec plus d’un an de retard, l’Ecole des Bords de Seine n’ouvre que partiellement
  • En dépit de nos alertes, le Parc départemental du peuple de l’herbe reste non sécurisé
  • Le projet de passerelle piétonne est au point mort alors que nos axes routiers sont asphyxiés
  • La rupture entre les quartiers n’a jamais été aussi forte alors que nous avons besoin d’échanges et de lien social

Y-a-t-il encore un pilote dans l’avion ?

Nous en doutons. Les habitants vont subir toujours plus les affres d’une gestion superflue. Les services continueront d’être réduits dans de nombreux domaines (restauration et sorties scolaires, propreté de la ville, ramassage des ordures, petite enfance..) afin de tenir le budget… ou pour tenir des promesses de campagne délirantes ?

Dans l’intérêt des Carriérois, nous voulons encore croire à une prise de conscience du Maire. C’est dans ce mouvement que s’inscrit notre volonté de construire une ville apaisée.

Notre cap est clair : être ambitieux, agir avec détermination et responsabilité. Une ville où il fait bon vivre, active, dynamique, solidaire, innovante. Cela se construit chaque jour, dans l’action, avec vous toutes et vous tous.

Eddie AIT, Philippe BARRON, Philippe CORBIER, Laurent LANYI, Naïma MAZOUZI, Françoise MERY, Catherine NJOK-BATHA

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par agirpourcarrieres
Charger d'autres écrits dans Tribune d'expression libre

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Le Parc du peuple de l’herbe à Carrières : une fierté pour les habitants, une responsabilité pour la municipalité !

Initié en 2010, sous la précédente mandature, suite à un large consensus politique et une …